Flamenco Passion

FlamencoPassion_01.jpgFlamencoPassion_02.jpgFlamencoPassion_03.jpgFlamencoPassion_04.jpgFlamencoPassion_05.jpgFlamencoPassion_06.jpgFlamencoPassion_07.jpg

From my very first visit to Spain many years ago, I fell in love with Flamenco dancing. Since, my passion for Flamenco has grown with each trip in Andalusia – the motherland of famous “gitanos“. I can’t remember exactly how many times I’ve visited “tablao” of Seville to admire the beauty of Flamenco dancers, and let myself caught up with the music of Flamenco’s guitars, haunted by the low broken voice of Seville singers. The Flamenco is neither simply a charming dance nor a tourist cliché. It is life; it’s the Spanish soul that has its root in many centuries of Spain history. When the light shows up on an old wooden stage, sound of guitar travels through space, and rhythms of “zapateados” resound on white walls…I see a floated figure in the air, I see an intensity of expression on a transformed face…and life starts narrating its stories again… night after night. If you are looking for something special in Seville after seeing a bullfight in the afternoon, there’s nothing better than staying two hours in a tablao of Flamenco with a glass of sangria in one hand, a camera in the another one and try to capture every moment of this wonderful time. Believe me: while I’m writing these lines, I hear somewhere around me the sound of clapping hands and the vaulted voice “Olé, Olé…”

Version française

Le Flamenco a été un véritable coup de foudre la première fois que j’ai posé les pieds en Espagne. Avec les années, ma passion pour ce spectacle ne cesse de grandir après chaque voyage dans la terre des gitans en Andalousie. Je ne me souviens même pas combien de temps j’ai passé dans les “tablaoà Séville pour admirer la beauté des danseurs de Flamenco et me laisser emporter par la musique de la guitare Flamenco, hanté par la voix basse cassée des chanteurs sévillans. Le Flamenco n’est pas seulement une danse sensuelle, ni même un cliché touristique. C’est la vie, c’est l’âme des espagnols enracinée depuis des siècles. Quand la lumière  s’allume sur une scène en bois vieilli, le son de la guitare envahit l’espace, quand des « zapateados » résonnent sur les murs blancs je vois une allure flottante dans l’air, un regard intense, et les sueurs coulent sur les visages en transe…et la vierecommence ses narrations… nuit après nuit. Si vous cherchez quelque chose de particulier à Séville après avoir vu dans l’après midi la course des taureaux, il n’y rien de plus beau que de passer deux heures dans un tablao de Flamenco, un verre de sangria dans une main, l’appareil photo dans l’autre et capter chaque instant de ce pur bonheur. Croyez moi : en écrivant ces lignes, j’entends encore les battements des mains entrecoupés des cries “Olé, Olé…”

Texte & Photographies © Vietdung.eu